Écrire Appelez la cour suprême à la clémence en faveur de Tang Yanan

AU 226/09, ASA 17/046/2009, 27 août 2009 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 8 OCTOBRE 2009.Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le tribunal populaire supérieur de la province de l’Anhui a rejeté le recours formé par Tang Yanan contre sa condamnation à mort. La Cour suprême populaire, siégeant à Pékin, réexamine actuellement la peine prononcée à son encontre. Si cette peine est confirmée, il pourrait être exécuté dans les jours à venir. À l’issue d’un procès, semble-t-il, inique, le tribunal populaire intermédiaire de la ville de Bozhou, dans la province de l’Anhui, a condamné Tang Yanan le 11 décembre 2008 pour « collecte frauduleuse de fonds publics ». Selon la presse chinoise, cet homme et 20 autres co-accusés ont obtenu illégalement 970 millions de yuans (environ 99 millions d’euros) de fonds publics entre 2004 et 2007. Cet argent était destiné à un centre d’élevage de cerfs, dont les bois sont utilisés en médecine traditionnelle chinoise. Ils sont parvenus à attirer près de 50 000 investisseurs issus de plus de 110 districts et comtés de sept provinces en leur promettant un retour sur investissement élevé. La presse chinoise a indiqué que Tang Yanan avait reconnu sa culpabilité. Cependant, lors de l’audience d’appel, il s’est rétracté en affirmant qu’il avait « avoué » sous la torture. Malgré cela, le tribunal populaire supérieur de la province de l’Anhui a confirmé la déclaration de culpabilité. Parallèlement à cela, la cour d’appel a réduit la peine de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse