Écrire Hossein Haghi, un mineur délinquant risque d’être exécuté

AU 234/09 MDE 13/095/2009, 3 septembre 2009 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 15 OCTOBRE 2009 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Hossein Haghi pourrait être exécuté à tout moment pour un meurtre commis alors qu’il était âgé de seize ans. Son dossier est actuellement examiné par l’Unité d’application des peines à Téhéran, qui doit fixer une date d’exécution. La condamnation à mort de Hossein Haghi a été confirmée par la 27e chambre de la Cour suprême et, au cours de la dernière semaine d’août 2009, son dossier a été transféré à l’Unité d’application des peines, l’instance chargée de superviser les exécutions. À moins que le responsable du pouvoir judiciaire n’intervienne, il ne peut désormais échapper à l’exécution que si tous les proches de la victime acceptent le paiement de la diya (« prix du sang »). Le 12 août 2003, Hossein Haghi, alors âgé de seize ans, et un ami sont intervenus pour mettre fin à une altercation entre un de leurs amis et un autre garçon, Mehdi Khalili. D’après le témoignage de Hossein Haghi, Mehdi Khalili a commencé à le frapper alors que d’autres le retenaient par derrière. Hossein Haghi a pu dégager ses mains et a sorti un couteau de sa poche pour se défendre. Mehdi Khalili a été tué d’un coup de couteau à la poitrine. Lors de son arrestation, Hossein Haghi a reconnu avoir un couteau en sa possession et avoir frappé Mehdi Khalili pour l’effrayer et le pousser à fuir. Au cours de son procès, cependant, il a nié avoir porté à Mehdi Khalili (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir