Écrire Shiva Nazar Ahari et Ali Bikas, deux défenseurs des droits humains incarcérés

AU 239/09, MDE 13/098/2009, 11 septembre 2009 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 23 OCTOBRE 2009 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Des membres de deux organisations de défense des droits humains ont été incarcérés à la prison d’Evin, à Téhéran, certains il y a plus de deux mois. Shiva Nazar Ahari et Ali Bikas sont des prisonniers d’opinion et, tant qu’ils demeurent en détention, ils risquent de subir des actes de torture ou d’autres mauvais traitements. Naseh Faridi, qui a été libéré sous caution aux environs du 1er septembre, est toujours inculpé. Shiva Nazar Ahari, journaliste, blogueuse et membre du Comité des reporters des droits humains (CHRR) ainsi que d’autres groupes militant en faveur des droits humains, a été arrêtée le 14 juin sur son lieu de travail, à Téhéran. Les agents des forces de sécurité qui l’ont arrêtée avaient perquisitionné à son domicile la nuit précédente, en son absence, et avaient saisi plusieurs objets personnels. Elle est détenue depuis lors dans la section 209 de la prison d’Evin. Elle a été autorisée à passer quelques courts appels téléphoniques à sa famille et à recevoir une visite de ses proches le 17 août. Elle n’a pas été autorisée à consulter un avocat. Fin août, ses proches ont été informés que la caution pour sa libération avait été fixée à 5 000 millions de rials (environ 347 000 euros). Sa mère a déclaré que, lorsqu’elle avait expliqué au juge qu’elle ne disposait pas de cette somme, il lui avait répondu : « Et bien, (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse