Écrire Agustina Contreras,une militante menacée par des agents de sécurité armés

Action complémentaire sur l’AU 15/09, AMR 41/004/2009, 16 janvier 2009 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 28 OCTOBRE 2009 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Une militante mexicaine vivant dans l’État de Chihuahua (nord du pays), a été menacée le 10 septembre par des agents de sécurité privés engagés par des propriétaires terriens locaux. Cette femme et d’autres habitants de Lomas del Poleo risquent d’être à nouveau victimes de harcèlement. Le 10 septembre, Agustina Contreras emmenait sa fille à pied à l’école primaire de Lomas del Poleo lorsqu’un pick-up a changé de direction et foncé droit sur elle à toute vitesse. Agustina Contreras et sa fille ont sauté dans les buissons sur le bord de la route pour ne pas que le véhicule les renverse. Agustina Contreras a reconnu le conducteur du pick-up : c’était l’un des agents de sécurité privés qui surveillaient l’entrée de Lomas del Poleo. Celui-ci s’est ensuite penché par la fenêtre et a crié : « Tu ne peux pas entrer, souviens-toi de ça. » Puis il a redémarré. Quelques instants plus tard, un second pick-up a foncé sur Agustina Contreras et sa fille, il a failli les renverser. Le conducteur est sorti de son véhicule et a dit à Agustina Contreras : « Tu ne peux plus entrer, on ne te laissera plus entrer. » Elle l’a également reconnu : c’était un autre agent de sécurité privé de Lomas del Poleo. En 2004, le village de Lomas del Poleo a été encerclé par une clôture en fil de fer barbelé dressée par des agents de sécurité (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse