Écrire Agustina Contreras,une militante menacée par des agents de sécurité armés

Action complémentaire sur l’AU 15/09, AMR 41/004/2009, 16 janvier 2009 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 28 OCTOBRE 2009 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Une militante mexicaine vivant dans l’État de Chihuahua (nord du pays), a été menacée le 10 septembre par des agents de sécurité privés engagés par des propriétaires terriens locaux. Cette femme et d’autres habitants de Lomas del Poleo risquent d’être à nouveau victimes de harcèlement. Le 10 septembre, Agustina Contreras emmenait sa fille à pied à l’école primaire de Lomas del Poleo lorsqu’un pick-up a changé de direction et foncé droit sur elle à toute vitesse. Agustina Contreras et sa fille ont sauté dans les buissons sur le bord de la route pour ne pas que le véhicule les renverse. Agustina Contreras a reconnu le conducteur du pick-up : c’était l’un des agents de sécurité privés qui surveillaient l’entrée de Lomas del Poleo. Celui-ci s’est ensuite penché par la fenêtre et a crié : « Tu ne peux pas entrer, souviens-toi de ça. » Puis il a redémarré. Quelques instants plus tard, un second pick-up a foncé sur Agustina Contreras et sa fille, il a failli les renverser. Le conducteur est sorti de son véhicule et a dit à Agustina Contreras : « Tu ne peux plus entrer, on ne te laissera plus entrer. » Elle l’a également reconnu : c’était un autre agent de sécurité privé de Lomas del Poleo. En 2004, le village de Lomas del Poleo a été encerclé par une clôture en fil de fer barbelé dressée par des agents de sécurité (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Nicaragua : justice pour Amaya et les autres activistes persécutés

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !