Écrire Réclamez justice pour des familles guaranis-kaiowás

Action complémentaire sur l’AU 229/09, AMR 19/016/2009, 24 septembre 2009 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 5 NOVEMBRE 2009. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci Deux jours après avoir été expulsés de leurs terres ancestrales, les membres de la communauté de Laranjeira Ñanderu sont confrontés à de nouvelles difficultés. En effet, des fermiers ont incendié leurs maisons et détruit les biens qu’ils comptaient venir récupérer plus tard. Trente-cinq familles guaranis-kaiowás de la communauté de Laranjeira Ñanderu, comptant une soixantaine d’enfants, ont été expulsées le 9 septembre. Ces familles s’étaient réinstallées sur leurs terres ancestrales en 2007. Elles campent actuellement au bord de l’autoroute B-169 à Rio Brilhante (État du Mato Grosso do Sul) dans des conditions extrêmement précaires. Elles n’ont pas de nourriture, d’eau courante ni d’abri convenable. La police fédérale, qui a supervisé leur expulsion, a informé le propriétaire des terres que les membres de cette communauté reviendraient chercher le reste de leurs biens, notamment les toits en paille dont ils avaient besoin pour reconstruire leurs cabanes le long de l’autoroute. Celui-ci a empêché les Guaranis-Kaiowás de pénétrer à nouveau dans la ferme afin de récupérer leurs affaires, avant d’incendier leurs maisons et le reste de leurs biens deux jours plus tard. N’ayant pas pu récupérer les toits en paille, cette communauté vit maintenant dans des cabanes couvertes de bâches en plastique noir, (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse