Écrire Les atteintes aux droits humains se multiplient dans le contexte répressif

AU 255/09, AMR 37/006/2009, 25 septembre 2009 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 6 NOVEMBRE À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Au moins cinq personnes auraient été tuées dans le contexte d’agitation politique que connaît le Honduras depuis le 21 septembre, date à laquelle le président déchu, Manuel Zelaya, est revenu dans le pays. De grandes manifestations contre le gouvernement de facto se sont déroulées dans différentes villes honduriennes. Selon certaines informations, de nombreux manifestants ont été battus, certains ont été blessés par balle par les forces de sécurité et les arrestations arbitraires se multiplient. Mardi 22 septembre, des policiers auraient abattu José Jacobo Euceda Perdomo, âgé de dix-huit ans, dans la ville de San Pedro Sula. Quatre autres personnes seraient mortes à Tegucigalpa, dont un homme de soixante-cinq ans qui a succombé à des blessures par balle reçues au cours d’une manifestation. Les 22 et 23 septembre, la police se serait rendue dans des quartiers résidentiels pauvres de Tegucigalpa, la capitale, et de San Pedro Sula, deuxième ville du pays, à la recherche d’opposants au gouvernement de facto qui avaient participé à des manifestations depuis le 21 septembre. Les policiers seraient restés sur place pendant plusieurs heures. Pendant ce laps de temps, ils auraient eu recours à des balles réelles et des gaz lacrymogènes et seraient entrés chez des habitants sans mandat tard le soir, frappant et arrêtant de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.