Écrire Trente-neuf hommes, femmes et enfants de deux communautés indigènes ...

... à Monte Azules, État du Chiapas. D’autres communautés vivant à Montes Azules AMR 41/057/2007 - Action complémentaire sur l’AU 228/07 (AMR 41/054/2007 du 30 août 2007) et sa mise à jour (AMR 41/056/2007 du 13 septembre 2007) Toutes les personnes détenues depuis le 18 août après avoir été expulsées de leurs logements, situés dans la réserve naturelle de Montes Azules (État du Chiapas), ont été libérées. Cependant, les autorités ne leur ont pas proposé de solution de relogement, ni d’indemnisation pour compenser la destruction de leur habitation et de leurs biens lors de leur expulsion. De plus, il semble qu’elles envisagent encore d’expulser de force les membres de cinq autres communautés installées à Montes Azules. Le 24 septembre, les six hommes des communautés expulsées qui étaient détenus à la prison d’« El Amate » (prison d’État numéro 14), dans l’État du Chiapas, ont été libérés. Tous les chefs d’accusation dont ils étaient inculpés (atteinte à la propriété privée, « dégradation de l’environnement », « occupation illégale », « association de malfaiteurs » et détention illégale d’armes à feu) ont été abandonnés par le procureur général de cet État. Amnesty International ignore les motifs de cette décision. Les femmes et les enfants expulsés ont également été libérés. Ils étaient détenus arbitrairement dans des « refuges provisoires », dans des conditions déplorables. Toutes ces personnes sont maintenant réunies et d’autres communautés du Chiapas, qui se sont senties solidaires de leur situation, leur ont proposé un terrain où (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.