Écrire Ali Bikas,Shiva Nazar Ahari,Naseh Faridi,des défenseurs des droits humains toujours en danger

Action complémentaire sur l’AU 239/09, MDE 13/101/09, 1er octobre 2009 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 12 NOVEMBRE . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Ali Bikas, un défenseur des droits humains iranien, semble être toujours en détention dans la section 209 de la prison d’Evin (qui est contrôlée par le ministère du Renseignement), où il risque d’être victime de torture ou d’autres formes de mauvais traitements. Shiva Nazar Ahari, journaliste, blogueuse et militante des droits humains, a été libérée sous caution de cette prison, située à Téhéran, le 23 septembre. Naseh Faridi, également défenseur des droits humains, a été libéré sous caution le 1er septembre ou aux alentours de cette date, soit environ deux semaines après avoir comparu devant un tribunal. Shiva Nazar Ahari, membre du Comité des reporters des droits humains (CHRR), a été arrêtée le 14 juin 2009 et est restée détenue à la prison d’Evin pendant trois mois. Le montant de sa caution a d’abord été fixé à 5 milliards de rials (environ 347 000 euros), une somme que sa famille ne pouvait pas payer. Le 16 septembre, il a été réduit à 2 milliards de rials (environ 138 000 euros) et sa famille a pu s’en acquitter. Elle a été remise en liberté le 23 septembre après le versement de sa caution. À la connaissance d’Amnesty International, elle n’a été inculpée d’aucune infraction. Amnesty International n’a reçu aucune nouvelle information concernant Ali Bikas, membre du Comité étudiant pour la défense des (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir