Écrire Le gouverneur de l’Ohio suspend deux exécutions (Lawrence Reynolds et Darryl Durr )

Action complémentaire sur l’AU 253/09, AMR 51/109/2009 Le gouverneur de l’Ohio a accordé un sursis à deux prisonniers qui devaient être exécutés le mois prochain, afin de laisser davantage de temps à l’administration pénitentiaire pour mettre au point un protocole d’injection létale « complémentaire » à la suite d’une tentative d’exécution qui a récemment échoué. Un troisième homme doit toujours être exécuté le 8 décembre. Le gouverneur a fait savoir qu’il prononcera d’autres sursis s’il l’estime nécessaire. Le protocole d’injection létale de l’Ohio a suscité une attention accrue depuis le 15 septembre, date à laquelle les autorités de cet État ont tenté d’exécuter Romell Broom. Pendant deux heures, l’équipe d’exécution a essayé en vain à maintes reprises de trouver une veine utilisable dans laquelle insérer l’aiguille pour administrer l’injection létale à ce condamné, avant d’abandonner finalement la procédure (voir l’AU 245/09, AMR 51/104/2009, et sa mise à jour, AMR 51/105/2009). L’exécution de Romell Broom est suspendue jusqu’au 30 novembre au moins, dans l’attente d’une audience sur son cas. Le 5 octobre, la cour fédérale d’appel du sixième circuit a prononcé un sursis en faveur de Lawrence Reynolds, qui devait être exécuté le 8 octobre. Elle a relevé le fait que, depuis 2007, l’Ohio avait rencontré « de graves et inquiétantes difficultés à exécuter au moins trois prisonniers, dont Romell Broom était le dernier en date » (les deux autres étaient Joseph Clark et Christopher Newton – voir l’AU 253/09, AMR 51/107/2009). Ces « (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse