Écrire Empêcher l’exécution de prisonniers kurdes,Habibollah Latifi, Ehsan (Esmail) Fattahian et Sherko Moarefi

AU 271/09, MDE 13/102/2009 Trois hommes, appartenant à la minorité kurde d’Iran, risquent d’être exécutés à tout moment. Il s’agit sans doute de représailles à la suite d’une série d’assassinats et de tentatives d’assassinat de représentants de l’État commise en septembre 2009 dans la province du Kurdistan, au nord-ouest. Habibollah Latifi, Ehsan (Esmail) Fattahian et Sherko Moarefi ont été condamnés à mort pour « inimitié à l’égard de Dieu » dans des affaires distinctes au cours des deux dernières années. Ils seraient dans le quartier des condamnés à mort de la prison de Sanandaj, la capitale de la province du Kurdistan. Selon le site Internet Sanandaj News (http://senanews.blogfa.com), un juge de la ville a reçu l’ordre de procéder aux exécutions de ces prisonniers kurdes par le pouvoir judiciaire basé à Téhéran, la capitale. Le responsable du pouvoir judiciaire à Sanandaj aurait écrit au guide suprême d’Iran afin d’obtenir l’autorisation de procéder à ces exécutions. Selon des sources kurdes, des prisonniers politiques kurdes ont été récemment transférés de la prison de Sanandaj dans d’autres prisons d’Iran. Ce transfert a peut-être pour objectif de limiter les troubles dans cette prison si les exécutions devaient avoir lieu et laisse également supposer que celles-ci sont imminentes. Les autorités iraniennes ont déjà exécuté des prisonniers lorsqu’elles pensaient que des crimes avaient été commis par des membres du même groupe. Habibollah Latifi, Ehsan (Esmail) Fattahian et Sherko Moarefi ont, semble-t-il, été reconnus (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse