Écrire Un mineur délinquant exécuté, un autre en danger

Action complémentaire sur l’AU 275/09, MDE 13/105/2009 Le mineur délinquant iranien Behnoud Shojaee, âgé de vingt et un ans, a été exécuté à la prison d’Evin, à Téhéran, le 11 octobre à l’aube. Il avait été condamné pour meurtre et la famille de la victime avait refusé de lui accorder sa grâce. Un autre mineur délinquant, Safar Angooti, âgé de vingt ans et également condamné pour meurtre, doit être exécuté entre le 19 et le 21 octobre. Behnoud Shojaee a été condamné à mort à titre de qisas (« réparation ») par la 74e chambre du tribunal pénal de Téhéran le 2 octobre 2006, après avoir été reconnu coupable du meurtre d’un garçon dont le nom semblait être Ehsan, tué l’année précédente, alors que Behnoud Shojaee avait dix-sept ans. Il n’a pas été représenté par un avocat lors de son procès en première instance. Son exécution avait déjà été reportée au moins six fois. Selon son avocat, environ 200 personnes se sont rassemblées devant la prison d’Evin avant l’exécution afin d’implorer la famille de la victime d’épargner la vie de Behnoud Shojaee. Parmi elles se trouvait la mère de Sohrab Arabi, un jeune homme de dix-neuf ans tué au cours des troubles qui ont suivi l’élection présidentielle controversée en Iran. Cependant, la famille a refusé de pardonner à Behnoud Shojaee, et son avocat a indiqué que les parents de la victime avaient poussé le tabouret sous ses pieds après que la corde eut été placée autour de son cou. Safar Angooti a été reconnu coupable d’avoir commis un meurtre à l’âge de dix-sept ans. Selon le quotidien iranien Etemad, il (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.