Écrire Un britannique, Akmal Shaikh, risque d’être exécuté

AU 284/09, ASA 17/059/2009 Le ressortissant britannique Akmal Shaikh, qui semble atteint de troubles mentaux, a été condamné à mort en Chine pour trafic de stupéfiants. Il a été débouté de son appel et pourrait être exécuté dans les prochains jours. Akmal Shaikh a été condamné à mort le 29 octobre 2008 par le tribunal populaire intermédiaire de la région autonome ouïghoure du Xinjiang. En octobre 2009, le tribunal populaire supérieur du Xinjiang a rejeté son appel, bien que son avocat ait précisé qu’il était atteint de troubles mentaux. Akmal Shaikh a été arrêté à l’aéroport d’Ürümqi, la capitale de la région autonome ouïghoure du Xinjiang, le 12 septembre 2007, alors qu’il arrivait du Tadjikistan. Il a été accusé de transporter quatre kilogrammes d’héroïne dans ses bagages. D’après les informations parues à Hong Kong et dans la presse internationale, il s’était fait avoir par un groupe de criminels en Pologne, où il vivait. Ceux-ci avaient promis de le présenter à des personnes travaillant dans l’industrie musicale qui l’aideraient à lancer sa carrière de musicien, et ils avaient organisé son voyage au Kirghizistan puis en Chine, en lui demandant de transporter le bagage contenant l’héroïne. Croyant qu’il allait pouvoir devenir une pop star, il a embarqué pour la Chine avec ce bagage. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS (en chinois ou dans votre propre langue) : ? exhortez la Cour populaire suprême à empêcher l’exécution d’Akmal Shaikh ; ? engagez les (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir