Écrire Sursis pour Safar Angooti

Action complémentaire sur l’AU 275/09, MDE 13/111/2009, 21 octobre 2009 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 2 DÉCEMBRE 2009 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Safar Angooti, aujourd’hui âgé de vingt ans, devait être exécuté le 21 octobre pour un crime commis alors qu’il avait dix-sept ans. Il a bénéficié d’un sursis d’un mois. D’après son avocat, les autorités lui ont accordé ce sursis afin de lui laisser le temps de convaincre la famille de la victime d’accepter de lui pardonner en échange d’une indemnisation. Safar Angooti a été reconnu coupable d’avoir commis un meurtre à l’âge de dix-sept ans. Selon le quotidien iranien Etemad, il a poignardé en mars 2007 un rival amoureux qui parlait à une jeune fille qui lui plaisait, acte pour lequel il a été condamné à mort. S’il a admis avoir tué cet homme, il affirme que ce n’était pas intentionnel. Dans un premier temps, il devait être exécuté le 4 mai 2009, mais il a bénéficié d’un sursis à la dernière minute. Le droit international interdit strictement l’exécution des personnes qui étaient âgées de moins de dix-huit ans au moment du crime qui leur est reproché. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS (en persan, en arabe, en anglais, en français ou dans votre propre langue) : saluez le report de l’exécution de Safar Angooti, et exhortez les autorités à commuer sans délai sa condamnation à mort ; priez-les instamment de commuer également toutes les autres (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir