Écrire Juan Almonte Herrera, un militant associatif enlevé est peut-être mort

Action complémentaire sur l’AU 264/09, AMR 27/007/2009, 21 octobre 2009 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 1er DÉCEMBRE 2009. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Selon des informations communiquées à la famille du militant associatif Juan Almonte Herrera, disparu en République dominicaine, celui-ci est peut-être mort. Ses proches ont subi des menaces et des actes d’intimidation. Juan Almonte Herrera, membre de l’association locale dominicaine Mundo, a été enlevé par quatre hommes armés le 28 septembre, après avoir été désigné comme suspect dans une affaire de kidnapping. Selon des témoins oculaires, ces hommes étaient des policiers. Les informations communiquées à la famille de ce militant suggèrent que l’un des deux corps carbonisés découverts récemment dans la capitale, Saint-Domingue, pourrait être le sien. Ces corps sont en cours d’identification par le biais de tests d’ADN. Depuis l’enlèvement de Juan Almonte, ses proches sont surveillés par des individus qui, selon des témoins, seraient des policiers. Ils sont suivis par une voiture et observés en permanence depuis la rue qui se situe devant leur domicile. La sœur de Juan Almonte a reçu des appels téléphoniques anonymes lui demandant de cesser de médiatiser l’enlèvement de son frère. Quelques heures après l’enlèvement de ce militant, la police a annoncé qu’elle le recherchait dans le cadre d’une affaire de kidnapping. Deux autres hommes désignés comme suspects dans la même affaire, Cecilio Díaz et (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition