Écrire Deux hommes, Roselio de la Cruz González et José Manuel de la Torre Hernández, torturés au Mexique

AU 287/09, AMR 41/056/2009 Deux hommes, membres d’une organisation paysanne dans l’État du Chiapas (sud du Mexique), ont été torturés en détention après avoir été arrêtés sans mandat. Un troisième membre de la même organisation est actuellement détenu à environ 2 000 kilomètres de son domicile, dans un lieu où il ne peut voir ni sa famille, ni son avocat. Ces trois hommes sont accusés d’avoir occupé des terres illégalement en 2005. Le 24 octobre à l’aube, dans la municipalité de Venustiano Carranza, les domiciles de plusieurs membres de l’Organisation paysanne Emiliano Zapata (OCEZ) ont été perquisitionnés par la police de l’État du Chiapas. Lorsque les policiers sont entrés chez Roselio de la Cruz González, ils ont frappé et menacé l’un de ses fils en pointant un pistolet sur lui afin qu’il révèle le lieu où se trouvait son père. Roselio de la Cruz s’est immédiatement rendu. Sa famille l’a vu être frappé à l’abdomen avant d’être poussé dans un fourgon de police. Au cours de la même nuit, des policiers ont pénétré au domicile de José Manuel de la Torre Hernández, situé à proximité. Ils l’ont frappé, ainsi que ses trois enfants qui tentaient d’empêcher qu’il ne soit emmené. Les policiers n’ont pas présenté de mandat pour l’arrestation de ces hommes, ni pour la perquisition de leurs domiciles. D’autres membres de l’OCEZ habitant les environs ont vu leur domicile fouillé, mais aucun d’eux n’a été arrêté. Selon une organisation locale de défense des droits humains, plusieurs centaines de policiers et de militaires sont restés sur (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse