Écrire Mohammed Soudani, militant étudiant tunisien détenu au secret

AU 295/09, MDE 30/014/2009, 3 novembre 2009 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 15 DÉCEMBRE 2009 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le militant étudiant Mohammed Soudani risque d’être torturé ou soumis à d’autres formes de mauvais traitements en détention en Tunisie. Il a été arrêté le 22 octobre après avoir rencontré deux journalistes français. Sa famille et son avocat n’ont pu obtenir aucune information à son sujet depuis lors. On pense qu’il est détenu dans les locaux de la Direction de la sûreté de l’État du ministère de l’Intérieur, dans la capitale, Tunis, où les actes de torture sont monnaie courante. Mohammed Soudani a été vu pour la dernière fois le 22 octobre dans un hôtel de Tunis où il s’entretenait avec deux journalistes radio français. Ceux-ci couvraient les élections présidentielles et législatives qui allaient se dérouler en Tunisie le 25 octobre. Amnesty International pense qu’ils interviewaient Mohammed Soudani parce qu’il est un membre actif de l’Union générale des étudiants de Tunisie (UGET), un syndicat étudiant. Ce soir-là, Mohammed Soudani a téléphoné à ses avocats et amis en leur disant que de nombreux agents des forces de sécurité se trouvaient devant l’hôtel et que s’ils n’avaient pas de nouvelles de lui après 22 heures, cela signifierait probablement qu’il a été arrêté. Peu après, son téléphone portable était éteint. Le 23 octobre, ne trouvant aucune information sur le lieu de détention de son client, l’avocat de Mohammed Soudani a (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir