Écrire Yong Vui Kong, un malaisien risque d’être exécuté à Singapour

AU 296/09, ASA 36/004/2009, 3 novembre 2009 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 15 DÉCEMBRE 2009 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Yong Vui Kong a été condamné à mort pour trafic de stupéfiants en janvier 2009. Il a épuisé ses voies de recours en octobre et ne peut désormais échapper à son exécution que si le président lui octroie une grâce. Yong Vui Kong a été arrêté en juin 2007, alors qu’il avait dix-neuf ans, par des agents de la Brigade des stupéfiants. Il a été inculpé du trafic de 42,27 grammes d’héroïne, puis condamné à mort en janvier 2009. Il travaillait comme coursier pour un homme en Malaisie qui lui demandait souvent de récupérer de l’argent auprès de créanciers ou de livrer des paquets qualifiés de « cadeaux » à des personnes à Singapour et en Malaisie. Au cours de son procès, Yong Vui Kong a déclaré qu’il ignorait ce que contenaient ces paquets et que, lorsqu’il l’avait demandé, on lui avait simplement dit de ne pas les ouvrir. Cependant, le juge a statué qu’il devait être au courant de leur contenu. Dans son jugement, il a écrit : « J’ai conclu que l’accusé n’avait pas réussi à combattre la présomption qui pesait contre lui. J’estime que l’accusation a prouvé la culpabilité de l’accusé de sorte qu’il ne subsiste aucun doute raisonnable, et j’ai par conséquent déclaré l’accusé coupable des faits qui lui sont reprochés et l’ai condamné à la peine de mort. » Yong Vui Kong a été condamné au titre de la Loi relative à l’usage illicite de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse