Écrire Un prisonnier d’opinion âgé, Haytham al Maleh, inculpé

Action complémentaire sur l’AU 281/09, MDE 24/030/2009 Haytham al Maleh, un prisonnier d’opinion âgé de soixante-dix-huit ans, a été inculpé le 3 novembre par un juge militaire pour « diffusion de fausses nouvelles » au sujet de la situation des droits humains en Syrie. S’il est reconnu coupable, il encourt jusqu’à quinze ans d’emprisonnement. Parmi les chefs d’accusation retenus contre Haytham al Maleh figurent également ceux d’« atteinte au sentiment national » et de « diffamation envers une instance gouvernementale ». Ces accusations sont liées aux critiques qu’il a formulées publiquement au sujet des violations des droits humains et de la corruption au sein de l’appareil d’État en Syrie, notamment au cours d’une interview téléphonique qu’il a accordée à Baradda TV, une chaîne satellitaire basée en Europe. Haytham al Maleh a été arrêté le 14 octobre par des agents de la Sûreté de l’État et détenu au secret dans un centre de détention à Kafr Sousa, un quartier de Damas. Il est actuellement incarcéré à la prison d’Adhra, à Damas, dans l’attente de son procès devant un tribunal militaire dont les procédures sont loin d’être conformes aux normes internationales d’équité. Amnesty International croit savoir qu’il dispose des médicaments dont il a besoin pour traiter son diabète et son hyperthyroïdie et qu’il est autorisé à recevoir des visites de ses proches. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE AUX DESTINATAIRES CI-APRÈS (en arabe, en anglais, en français ou dans votre propre langue) : ? (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse