Écrire Gertrude Hambira, une syndicaliste zimbabwéenne menacée

AU 303/09, AFR 46/027/2009, 6 novembre 2009 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 18 DÉCEMBRE 2009 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le domicile de Gertrude Hambira, une militante syndicale âgé de quarante-huit ans qui est bien connue au Zimbabwe, a été attaqué par trois hommes armés le 3 novembre. Actuellement, cette femme se cache car elle craint pour sa vie. Le 3 novembre, le domicile de Gertrude Hambira, secrétaire générale du Syndicat général des travailleurs de l’agriculture et des plantations du Zimbabwe (GAPWUZ), a été attaqué par trois hommes armés qui sont entrés de force à l’intérieur. Au moment de cet événement, elle n’était pas chez elle. Cependant, son mari, sa mère âgée et les enfants du couple (dont un de cinq ans) étaient présents. Vers minuit, le mari de Gertrude Hambira a été réveillé par trois hommes qui étaient entrés par effraction dans sa maison située à Milton Park, une banlieue de la capitale zimbabwéenne, Harare. Lorsqu’il est intervenu, ils lui ont demandé où se trouvait son épouse. Il était coincé par ces intrus qui menaçaient de tirer sur lui lorsqu’il a appelé à l’aide. L’un des hommes a tiré une fois dans le toit de la maison. Ils ont emporté trois téléphones portables, 100 dollars américains en espèces et des photos de Gertrude Hambira avec ses enfants trouvées dans un album de famille. Ils n’ont quitté la maison que lorsqu’une alarme de sécurité a été activée. Le mari de Gertrude Hambira a alors pu prendre la fuite et alerter (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse