Écrire Un Kurde, Ehsan (Esmail) Fattahian, risque l’exécution le 11 novembre

Action complémentaire sur l’AU 271/09, MDE 13/119/2009 Ehsan (Esmail) Fattahian, membre de la minorité kurde d’Iran, doit être exécuté dans la province du Kurdistan (nord-ouest de l’Iran) le 11 novembre. Amnesty International craint que deux autres Kurdes d’Iran ne soient exécutés très prochainement, probablement en représailles à une série d’assassinats et de tentatives d’assassinat de fonctionnaires dont le Kurdistan a été le théâtre en septembre 2009. L’avocat d’Ehsan (Esmail) Fattahian a été convoqué pour assister à son exécution le 11 novembre à la prison de Sanandaj, la capitale de cette province. Ehsan Fattahian a été arrêté entre avril et août 2008. Selon certaines informations, il pourrait avoir été torturé en détention. La première chambre du tribunal révolutionnaire de Sanandaj l’a condamné à dix ans d’emprisonnement en exil, à l’issue d’un procès au cours duquel il n’a pas pu bénéficier des services d’un avocat. Ehsan Fattahian et le ministère public ont tous deux fait appel de ce jugement, et en janvier 2009, la quatrième chambre de la cour d’appel du Kurdistan l’a annulé. À la place, elle l’a condamné à mort pour « inimitié à l’égard de Dieu » en raison de son appartenance présumée à un groupe armé d’opposition illégal – qui semble être le Parti pour une vie libre au Kurdistan (PJAK). Amnesty International croit savoir que cette nouvelle condamnation a été confirmée par la Cour suprême. Deux autres hommes, Habibollah Latifi, arrêté en octobre 2007, et Sherko Moarefi, en octobre 2008, demeurent incarcérés dans le (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse