Écrire Une femme, Zarema Gaïssanova, enlevée en Tchétchénie

AU 310/09, EUR 46/026/2009 Zarema Gaïssanova, une Tchétchène âgée de trente-neuf ans, a été enlevée le 31 octobre à Grozny, la capitale de la Tchétchénie, dans la région russe du Caucase du Nord. Il semble que des agents de la force publique pourraient être responsables de son enlèvement. On ne l’a pas revue depuis. Un représentant du ministère public a indiqué à la mère de Zarema Gaïssanova qu’elle était en vie, mais il n’a pas pu lui fournir plus d’informations. Selon des voisins, des personnes en tenue de camouflage qu’ils soupçonnent d’être des agents de la force publique ont perquisitionné la maison située à côté du domicile de Zarema Gaïssanova dans l’après-midi du 31 octobre. Elles ont tiré sur cette maison, puis sur celle de Zarema Gaïssanova, qui a pris feu et dont une grande partie a été réduite en cendres. La mère de Zarema Gaïssanova a déclaré que des témoins lui avaient indiqué que des agents de la force publique en avaient fait sortir une femme vêtue d’une robe d’intérieur rose, comme celle que sa fille portait, et l’avaient emmenée à bord d’une camionnette. Elle a contacté des organes responsables de l’application des lois, notamment la police et le ministère public, afin d’obtenir plus d’informations au sujet de sa fille. Le 9 novembre, on lui a fait savoir que celle-ci était en vie mais que le ministère public ne pouvait pas entrer en contact avec elle. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS (en russe, en anglais ou dans votre propre langue) : ? (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.