Écrire Un militant chinois, Zhao Lianhai, risque la torture

AU 311/09, ASA 17/064/2009 Zhao Lianhai, père d’un petit garçon rendu malade par un lot de lait en poudre contaminé en Chine en 2008, mène campagne pour que la justice soit rendue aux autres familles touchées. Il a été arrêté le 13 novembre à son domicile dans la capitale chinoise, Pékin, et il est actuellement détenu au poste de police du district de Daxing, dans cette même ville. Zhao Lianhai est un prisonnier d’opinion et risque de subir des actes de torture ou d’autres mauvais traitements. Le 13 novembre vers 22 h 30, douze policiers sont entrés au domicile de Zhao Lianhai et lui ont présenté un mandat ordonnant son placement en détention. Lorsqu’il a refusé de coopérer avec eux parce que le motif de détention ne figurait pas sur ce document, ils y ont écrit à la hâte « a provoqué un incident ». Ils l’ont alors arrêté, et certains des policiers l’ont conduit au poste de police du district de Daxing tandis que d’autres sont restés pour fouiller son domicile. Ils ont saisi deux ordinateurs, des clés USB, des DVD, des T-shirts de campagne, un appareil photo, un magnétoscope et un carnet d’adresses appartenant à Zhao Lianhai. Le 14 novembre, la police a remis à l’épouse de Zhao Lianhai une notification de sa détention indiquant que son mari avait été placé en détention de droit commun, soupçonné d’avoir « provoqué un incident ». L’avocat de Zhao Lianhai n’a pas encore pu lui rendre visite. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS (en chinois ou dans (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse