Écrire Disparition forcée d’un homme (Ahmed Mahmoud Haddi) au Maroc

AU 314/09, MDE 29/013/2009 Ahmed Mahmoud Haddi, un Sahraoui âgé d’environ trente-deux ans, a été enlevé le 28 octobre par des personnes soupçonnées d’appartenir aux forces de sécurité marocaines. Il pourrait avoir été victime d’une disparition forcée et risque de subir des actes de torture ou d’autres formes de mauvais traitements. Ahmed Mahmoud Haddi et l’un de ses amis, El Houssine El Mahmoudi, ont été enlevés en pleine rue le 28 octobre, dans la ville de Rabat. Plusieurs jours auparavant, ils avaient quitté ensemble Laayoune, au Sahara occidental, pour se rendre à Casablanca et à Rabat. Il s’agissait, semble-t-il, d’un déplacement professionnel. Un groupe d’hommes en civil les ont forcés à monter dans deux véhicules différents et les ont emmenés dans un lieu inconnu. El Houssine El Mahmoudi, qui a été libéré le 3 novembre, pense avoir été détenu par des membres de la Direction de la surveillance du territoire (DST) – service de renseignement intérieur – dans un lieu de détention non officiel. Selon lui, il s’agirait du centre de Témara, près de Rabat. Amnesty International a recueilli des informations indiquant que des personnes, en particulier celles soupçonnées d’activités liées au terrorisme, y avaient été torturées. El Houssine El Mahmoudi a indiqué qu’il avait été interrogé à plusieurs reprises au sujet du motif de leur voyage depuis Laayoune et des activités d’Ahmed Mahmoud Haddi en tant que militant en faveur de l’autodétermination au Sahara occidental. El Houssine El Mahmoudi a été libéré sans avoir été (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.