Écrire Un journaliste, Muhammad Abd al Qader al Jasem, détenu au Koweït

AU 316/09, MDE 17/002/2009 Muhammad Abd al Qader al Jasem, un journaliste koweïtien, a été placé en détention au bureau du Service des enquêtes criminelles à Koweït le 22 novembre. Lors d’une réunion organisée dans un cadre privé en octobre 2009, il a critiqué le Premier ministre koweïtien, Sheikh Nasser Mohammed al Ahmed al Sabah. Amnesty International le considère comme un prisonnier d’opinion. Le 22 novembre, Muhammad Abd al Qader al Jasem a été convoqué à un poste de police de Salmiya, un quartier de Koweït (la capitale du pays), où il a refusé de répondre aux questions qu’on lui posait car il n’avait pas été informé du motif de sa convocation. Le même jour, il a été envoyé au bureau du Service des enquêtes criminelles du ministère de l’Intérieur, où il a de nouveau refusé de répondre aux questions étant donné que les raisons de son arrestation ne lui avaient pas été expliquées. Il est détenu dans ces locaux et la caution pour sa libération a été fixée à 1 000 dinars koweïtiens (environ 2 300 euros). Pour l’heure, aucun chef d’accusation précis n’aurait été retenu contre lui. Selon certaines sources, Muhammad Abd al Qader al Jasem aurait déclaré lors d’une réunion privée, ou « diwaniya », organisée chez lui le 18 octobre qu’il estimait que le Premier ministre était incapable de gouverner le pays. Il aurait cité un certain nombre de décisions controversées prises par celui-ci et critiqué le nombre d’élections qui se sont déroulées au Koweït depuis sa nomination. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir