Écrire Le sursis de Kenneth Biros a été levé

Action complémentaire sur l’AU 253/09, AMR 51/119/2009 Une juridiction fédérale a levé le sursis accordé à Kenneth Biros, qui doit maintenant être exécuté dans l’Ohio le 8 décembre selon le nouveau protocole d’injection létale de cet État. Le Comité des grâces et des libérations conditionnelles de l’Ohio a voté contre la recommandation d’une mesure de clémence en sa faveur, mais le gouverneur n’est pas tenu de suivre cet avis. Le 25 novembre, un collège de trois juges de la cour fédérale d’appel du sixième circuit a levé le sursis qui avait été prononcé le 19 octobre par une cour fédérale de district dans le contexte d’une procédure judiciaire en cours relative au protocole d’injection létale de l’Ohio. Le 13 novembre, les autorités de cet État ont annoncé qu’elles avaient décidé de modifier leur procédure d’exécution, en passant de la méthode par injection de trois substances à un protocole utilisant une forte dose d’un seul produit chimique, le thiopental de sodium, qui est un anesthésique. Elles ont également révélé avoir mis au point une « procédure complémentaire » pour les cas où aucune veine utilisable ne serait trouvée sur un prisonnier condamné à mort – ce qui s’est produit en septembre lors de la tentative d’exécution de Romell Broom (voir l’AU 245/09, AMR 51/104/2009, et sa mise à jour, AMR 51/109/2009). Celle-ci consisterait à injecter une combinaison de deux produits chimiques, le midazolam et l’hydromorphone, dans un muscle volumineux tel que la cuisse. L’État de l’Ohio a fait valoir devant la cour fédérale d’appel (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.