Écrire Des femmes et des enfants afghans détenus dans un aéroport

AU 318/09, EUR 50/004/2009, 27 novembre 2009 Huit ressortissants afghans – quatre femmes et quatre enfants âgés de quatre à dix ans – sont détenus dans la salle d’embarquement de l’aéroport de Boryspil, à Kiev (Ukraine), depuis le 16 novembre et risquent d’être renvoyés de force en Afghanistan via les Émirats arabes unis. Ces huit demandeurs d’asile sont arrivés à Boryspil le 16 novembre à bord d’un vol en provenance de Doubaï. Ils étaient en transit vers le Royaume-Uni, où ils devaient retrouver des membres de leur famille qui avaient obtenu l’asile dans ce pays. Certains ont indiqué qu’ils avaient peur de retourner en Afghanistan parce qu’ils craignaient d’y être persécutés. Cependant, après que le consul du Royaume-Uni a confirmé que leurs visas avaient été volés, ils n’ont pas été autorisés à embarquer dans l’avion à destination de Londres. Ils devaient être renvoyés de force en Afghanistan, via Doubaï, par un vol prévu pour le 19 novembre à 14 heures. Dans un premier temps, le personnel du HCR, le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, n’a pas été autorisé à rencontrer ces femmes et ces enfants à l’aéroport. Un avocat du Centre d’aide juridique, une organisation non gouvernementale (ONG), a saisi la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) afin qu’elle empêche leur renvoi forcé en Afghanistan. Le 19 novembre à 13 h 30, soit une demi-heure avant le départ du vol, la CEDH a appelé le gouvernement ukrainien à ne pas renvoyer ces personnes en Afghanistan tant qu’elle n’avait pas statué. Pourtant, le vol (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.