Écrire la famille de Mariano Abarca Roblero est en danger depuis qu’il a été tué

AU 321/09 AMR41/062/2009, 3 décembre 2009 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 14 JANVIER 2009.Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. La famille de Mariano Abarca Roblero et d’autres manifestants écologistes de Chicomuselo, dans le sud du Mexique, sont en danger depuis que celui-ci a été abattu devant son domicile. Avant ce meurtre, cet homme et des membres de sa famille auraient été menacés à plusieurs reprises. Le 27 novembre, Mariano Abarca Roblero, défenseur des droits humains et membre dirigeant du Réseau mexicain des personnes affectées par les activités minières (REMA), a été abattu de trois balles par un homme à moto. Au moment des faits, Mariano Abarca Roblero se trouvait devant son domicile à Chicomuselo, dans l’État du Chiapas. Il parlait à un voisin, également membre du REMA, qui a été blessé mais a survécu à son agression. Quelques jours avant sa mort, Mariano Abarca Roblero avait déposé auprès du parquet général de l’État une plainte relative à une menace de mort qu’il avait reçue en août. D’après cette plainte, un homme avait déclaré qu’il allait « le garnir de plombs » en raison de son rôle central dans un mouvement de protestation. Le parquet général a ouvert une enquête sur le meurtre de Mariano Abarca Roblero. Mariano Abarca Roblero et d’autres militants du REMA avaient dressé un barrage routier en juin afin de protester contre les activités d’une entreprise minière, qui – selon eux – polluent et nuisent à l’environnement de cette région. Ils (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse