Écrire 40 familles de la commune de Kantuot, dans la province de Preah Vihear ...

... 12 personnes arrêtées pendant une opération d’expulsions forcées. Personnes tuées : Toeun Chheng (f), 29 ans, Oeun Eng (h), 31 ans ASA 23/010/2007 - AU 315/07 Le 15 novembre, deux personnes ont été tuées par balles par les forces de sécurité au cours d’une opération d’expulsions forcées dans la province reculée de Preah Vihear, dans le nord du Cambodge. Sur les 317 familles expulsées, une quarantaine, qui ont perdu presque tout ce qu’elles possédaient, ont été laissées au bord de la route près de leur village, sans abri, sans nourriture et sans eau. Douze personnes ont été arrêtées au cours du processus d’expulsion et sont détenues à Phnom Penh, la capitale. Amnesty International ignore la nature des éventuelles charges retenues contre eux. Les 317 familles étaient installées depuis peu sur des terrains vacants du village de Sra Em, dans la commune de Kantuot. Elles en ont été expulsées de force par plus de 200 membres armés de la police, de la police militaire et de l’armée, qui ont détruit des habitations et des biens sans préavis. Toeun Chheng a été abattue d’une balle tirée à bout portant dans la poitrine alors qu’elle tentait de protéger ses quatre enfants au cours de l’opération. Elle a succombé plus tard à ses blessures dans un établissement de santé. Selon des informations fournies à Amnesty International, l’autre victime, Oeun Eng, a été abattu pendant le processus d’expulsion. D’après les témoignages recueillis par des défenseurs locaux des droits humains, les forces de sécurité n’auraient fait (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse