Écrire Nouvelle date d’exécution pour un Malaisien condamné ( Yong Vui Kong )

Action complémentaire sur l’AU 296/09, ASA 36/005/2009 Yong Vui Kong s’est vu octroyer un sursis le 3 décembre, mais son exécution est maintenant prévue le 11 décembre. Un recours qu’il a déposé sera examiné par la cour d’appel le 8 décembre. L’avocat de Yong Vui Kong a fait appel au motif que l’imposition obligatoire de la peine de mort dans les affaires de trafic de stupéfiants, prévue par la Loi relative à l’usage illicite de stupéfiants, est anticonstitutionnelle et que le dossier de son client devrait donc être renvoyé devant le juge de première instance pour un « réexamen ». Ce recours devait être examiné par un collège de trois juges devant la cour d’appel le 2 décembre, mais un seul de ces magistrats était présent, si bien que la cour a dû prononcer un sursis. Cette instance, qui a déjà rejeté un recours formé auparavant contre la condamnation à mort de Yong Vui Kong, doit maintenant examiner son dernier recours le 8 décembre. Le président de Singapour a rejeté la demande de grâce de Yong Vui Kong le 1er décembre. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS (en mandarin, en anglais ou dans votre propre langue) : ? exhortez le président à réexaminer la demande de grâce de Yong Vui Kong et à commuer sa peine de mort ; ? déclarez-vous préoccupé par le fait que, en raison du caractère obligatoire de la peine capitale dans certaines affaires de trafic de stupéfiants, le tribunal qui a condamné Yong Vui Kong à mort n’a pas eu le choix de prononcer une (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse