Écrire Nouvelle date d’exécution pour un Malaisien condamné ( Yong Vui Kong )

Action complémentaire sur l’AU 296/09, ASA 36/005/2009 Yong Vui Kong s’est vu octroyer un sursis le 3 décembre, mais son exécution est maintenant prévue le 11 décembre. Un recours qu’il a déposé sera examiné par la cour d’appel le 8 décembre. L’avocat de Yong Vui Kong a fait appel au motif que l’imposition obligatoire de la peine de mort dans les affaires de trafic de stupéfiants, prévue par la Loi relative à l’usage illicite de stupéfiants, est anticonstitutionnelle et que le dossier de son client devrait donc être renvoyé devant le juge de première instance pour un « réexamen ». Ce recours devait être examiné par un collège de trois juges devant la cour d’appel le 2 décembre, mais un seul de ces magistrats était présent, si bien que la cour a dû prononcer un sursis. Cette instance, qui a déjà rejeté un recours formé auparavant contre la condamnation à mort de Yong Vui Kong, doit maintenant examiner son dernier recours le 8 décembre. Le président de Singapour a rejeté la demande de grâce de Yong Vui Kong le 1er décembre. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS (en mandarin, en anglais ou dans votre propre langue) : ? exhortez le président à réexaminer la demande de grâce de Yong Vui Kong et à commuer sa peine de mort ; ? déclarez-vous préoccupé par le fait que, en raison du caractère obligatoire de la peine capitale dans certaines affaires de trafic de stupéfiants, le tribunal qui a condamné Yong Vui Kong à mort n’a pas eu le choix de prononcer une (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Un professeur de la VUB condamné à mort

Le Dr Ahmadreza Djalali, un citoyen iranien résidant en Suède et professeur invité à la VUB en Belgique, a été condamné à mort : demandez sa libération, signez la pétition !