Écrire Deux militants politiques, Aakash Mallah et Noor Mohammad Khaskheli, victimes de disparition forcée au Pakistan

AU 325/09, ASA 33/012/2009 Aakash Mallah, vice-président du Front pour que vive le Sind (JSQM), un parti nationaliste sindhi, et Noor Mohammad Khaskheli, un militant de ce parti, ont été enlevés le 30 octobre dans la province du Sind (sud-est du Pakistan). Selon des sources locales, ces deux hommes ont été victimes d’une disparition forcée organisée par des membres des forces de sécurité gouvernementales. Ils risquent de subir des actes de torture ou d’autres formes de mauvais traitements. Un proche d’Aakash Mallah a indiqué qu’il avait vu entre 10 et 12 hommes – certains en uniforme de policier – emmener Aakash Mallah et Noor Mohammad Khaskheli alors que ceux-ci se rendaient dans une mosquée d’Hyderabad, dans la province du Sind. Le président du JSQM, Basheer Qureshi, pense que ces deux personnes ont été appréhendées par les services chargés du maintien de l’ordre afin d’empêcher une « marche pour l’indépendance » organisée par ce parti politique et qui devait se tenir le 7 novembre à Karachi, la capitale de la province du Sind. La famille d’Aakash Mallah a déposé une requête en habeas corpus auprès du tribunal de district et de grande instance d’Hyderabad le 4 novembre et auprès de la haute cour du Sind (section d’Hyderabad) le lendemain. Le responsable de la police du district d’Hyderabad a comparu devant cette cour le 24 novembre et a répondu par écrit, en affirmant qu’Aakash Mallah et Noor Mohammad Khaskheli n’étaient pas en garde à vue dans ses services. La prochaine audience devant la haute cour du (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir