Écrire Permettez à une défenseure des droits humains, Aminatou Haidar, de rentrer chez elle

AU 326/09, MDE 29/014/2009 Les autorités marocaines ont confisqué le passeport d’Aminatou Haidar, une défenseure des droits humains sahraouie, le 13 novembre et l’ont expulsée le lendemain. Elle est bloquée à l’aéroport de Lanzarote, aux Canaries (Espagne). Depuis le 15 novembre, elle observe une grève de la faim en signe de protestation. Aminatou Haidar, âgée de quarante-deux ans et mère de deux enfants, a été arrêtée le 13 novembre à l’aéroport de Laayoune, au Sahara occidental, alors qu’elle rentrait d’un voyage d’un mois dans plusieurs pays, notamment les États-Unis, où elle a reçu en 2009 le prix du Courage civique, décerné chaque année à une personne qui a fait preuve d’une « résistance indéfectible au péril de sa vie ». Elle a été interrogée sur les raisons pour lesquelles elle avait indiqué comme lieu de résidence « Sahara occidental » et non « Sahara marocain » sur sa carte de débarquement ; on l’a également questionnée sur son voyage, ainsi que sur ses opinions et ses liens politiques. Sa carte d’identité et son passeport marocains ont alors été confisqués et elle a été détenue à l’aéroport jusqu’au lendemain. Elle a déclaré que, le 14 novembre, des hauts responsables avaient proposé de la libérer si elle reconnaissait publiquement la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental. Elle a refusé de le faire et, quelques heures plus tard, elle a dû embarquer sur un vol à destination de Lanzarote, aux Canaries. Depuis le 15 novembre, elle observe une grève de la faim en signe de protestation. Selon sa famille, elle est (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir