Écrire Une défenseure des droits humains, Leonor Martínez, menacée et agressée

AU 320/09, AMR 43/015/2009 La défenseure des droits humains Leonor Martínez a été menacée et agressée parce qu’elle travaille pour une association de la société civile à Managua, la capitale du Nicaragua. Leonor Martínez, vingt-cinq ans, appartient à la Coalition des jeunes nicaraguayens, un groupe qui défend les droits humains et travaille auprès de jeunes alcooliques ou toxicomanes. Ce groupe fait partie de la Coordination civile (CC), une fédération composée de groupes de la société civile qui est active dans plusieurs domaines, des problèmes environnementaux aux droits syndicaux. Elle a été agressée par trois hommes le 22 octobre, alors qu’elle rentrait chez elle après une conférence de presse pendant laquelle elle avait évoqué les restrictions des manifestations et des libertés fondamentales. Ces hommes l’ont menacée au moyen d’un pistolet, lui ont asséné des coups sur le visage et le corps, et lui ont cassé le bras à trois endroits. Elle a indiqué à Amnesty International qu’ils l’avaient menacée d’« attaquer ou tuer » sa famille et elle-même si elle continuait « ses activités auprès des jeunes avec la CC ». Depuis lors, Leonor Martínez a reçu de nombreux messages de menace sur son téléphone portable et ces messages se sont multipliés au cours de la dernière semaine de novembre. En voici quelques exemples : « Si tu continues cette idiotie avec la CC, on va te faire quelque chose » ; « Espèce de folle, arrête de travailler avec la CC ». Le 20 novembre, alors qu’elle quittait son domicile, un homme s’est approché (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.