Écrire Un tunisien, Lofti Dassi risque la torture

AU 330/09, MDE 30/019/2009, 9 décembre 2009 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 20 JANVIER 2010. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Lofti Dassi, un ancien prisonnier politique, a été arrêté par les forces de sécurité tunisiennes le 23 novembre, en raison – semble-t-il – de son action visant à apporter une aide financière aux familles touchées par les inondations dans la ville de Redeyef. Les autorités n’ont pas reconnu le détenir. Il pourrait avoir été victime d’une disparition forcée et risque de subir des actes de torture ou d’autres formes de mauvais traitements. Des membres de la Sûreté de l’État ont arrêté Lofti Dassi dans la ville de Gafsa (sud-ouest de la Tunisie) le 23 novembre dans l’après-midi. Des agents en civil l’ont ensuite accompagné à son domicile, où ils ont confisqué son ordinateur avant de quitter les lieux avec lui. Ils n’ont présenté aucune autorisation à sa femme, qui était présente lors de la perquisition, et ne lui ont pas non plus indiqué le motif de son arrestation. Plus tard dans la journée et le lendemain, elle a demandé de ses nouvelles au poste de police de Gafsa. Un agent lui a indiqué de manière officieuse qu’il avait été transféré dans les locaux du ministère de l’Intérieur à Tunis ; il serait incarcéré à la Direction de la Sûreté de l’État. Les personnes qui y sont détenues au secret sont exposées au risque d’être soumises à la torture ou à d’autres formes de mauvais traitements. Malgré les demandes adressées par sa famille (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.