Écrire Un militaire recherché pour le meurtre d’une jeune fille

AU 331/09, ASA 31/011/2009 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 20 JANVIER 2010. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. En 2008, le commandant Niranjan Basnet, un militaire népalais, a été inculpé par un tribunal civil du meurtre d’une jeune fille de quinze ans. On a récemment découvert qu’il participait à une mission de maintien de la paix en Afrique. Les Nations unies l’ont relevé de ses fonctions et ont ordonné au gouvernement népalais de le rapatrier. Il peut désormais être déféré à la justice. Le 15 février 2004, des militaires sont venus chercher Maina Sunuwar, une jeune fille de quinze ans, à son domicile et ils l’ont emmenée dans un camp militaire voisin, où elle a été torturée. Ils lui ont plusieurs fois maintenu la tête sous l’eau et administré des décharges électriques sur les mains et les pieds mouillés. Elle est morte au bout d’une heure et demie de torture. Son corps a été enseveli dans un endroit tenu secret. Depuis lors, Devi Sunuwar, la mère de Maina, tente de découvrir la vérité au sujet de ce qui est arrivé à sa fille, et demandé que ceux qui avaient torturé et tué Maina soient déférés à la justice. Grâce à ses efforts, le corps de Maina a pu être localisé dans un baraquement et exhumé en mars 2007, et l’armée a mené une enquête interne au sujet de sa mort. En 2005, un tribunal militaire a déclaré trois hommes coupables d’infractions mineures liées à cet homicide, mais a estimé que la mort de Maina était le résultat d’une « négligence » de la part (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Halte à l’afflux d’armes vers le Yémen

Des armes wallonnes et de l’équipement militaire belge impliqués dans le conflit meurtrier au Yemen ! Nous devons faire cesser les transferts d’armes utilisées pour perpétrer ces violations des droits humains. Signez !