Écrire Craintes pour la famille et les collègues de Mijail Martínez

AU 339/09, AMR 53/008/2009, 16 décembre 2009 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 27 JANVIER 2009 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le défenseur des droits humains Mijail Martínez a été abattu le 26 novembre au Venezuela. Il réalisait un film documentaire sur des personnes qui ont été victimes de violations des droits humains aux mains de la police. Amnesty International est inquiète pour la sécurité de sa famille et de ses collègues. Mijail Martínez a apparemment été abattu par deux inconnus qui avaient demandé à parler à son père, Víctor Martínez, à son domicile, à Barquisimeto, la capitale de l’État de Lara, dans l’ouest du Venezuela. Mijail Martínez était producteur dans le secteur audio-visuel et il travaillait pour le Comité des victimes contre l’impunité sur un documentaire exposant les cas de victimes d’atteintes aux droits humains. Le Comité des victimes contre l’impunité est une organisation de défense des droits humains basée à Lara. Elle a été créée en 2004. Le père de Mijail Martínez, Víctor Martínez, est un ancien membre du Conseil législatif de l’État de Lara et il soutient le travail du Comité des victimes contre l’impunité depuis sa création. Durant son mandat au Conseil législatif, Víctor Martínez a souvent dénoncé publiquement des cas de policiers soupçonnés de corruption ou de violations des droits humains. Amnesty International estime que Victor Martínez ainsi que les autres proches de Mijail Martínez et ses collègues du Comité des (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse