Écrire Maryam Rostampour et Marzieh Amirizadeh Esmaeilabad libérées risquent encore un procès

Action complémentaire sur l’AU 95/09, MDE 13/130/2009, 17 décembre 2009 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 28 JANVIER 2010. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Maryam Rostampour et Marzieh Amirizadeh Esmaeilabad, deux Iraniennes converties au christianisme, ont été libérées de la prison d’Evin le 18 novembre. Toutes deux ont été acquittées du chef d’« agissements contre la sûreté de l’État » mais font toujours l’objet d’autres accusations liées à leur conversion. Maryam Rostampour, âgée de vingt-sept ans environ, et Marzieh Amirizadeh Esmaeilabad, qui a une trentaine d’années, ont été arrêtées le 5 mars 2009. Détenues la plupart du temps à la prison d’Evin, elles ont comparu le 9 août devant un procureur révolutionnaire de Téhéran qui les a sommées d’abjurer leur religion et de revenir à l’islam, ce qu’elles ont refusé. Au cours de cette audience, elles ont été autorisées à s’entretenir avec un avocat pour la première fois depuis leur arrestation. Le 7 octobre, elles ont été conduites contre toute attente devant une chambre du tribunal révolutionnaire, où le juge les a acquittées du chef d’« agissements contre la sûreté de l’État » mais aurait saisi une chambre du tribunal général des accusations d’« apostasie » et de « propagation du christianisme ». Elles ont été libérées le 18 novembre. À la connaissance d’Amnesty International, aucune date n’a été fixée pour une nouvelle audience. L’apostasie et la propagation du christianisme ne constituent pas des infractions au regard (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.