Écrire Taoufik Ben Brik, journaliste emprisonné a besoin de soins médicaux

AU 340/09, MDE 30/022/2009, 18 décembre 2009 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 29 JANVIER 2010 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Le journaliste tunisien Taoufik Ben Brik, emprisonné pour des accusations sous-tendues par des motifs politiques, a besoin de toute urgence de soins médicaux spécialisés, sans lesquels sa vie pourrait être en danger. Cet homme, qui est l’un des principaux détracteurs du gouvernement tunisien, a été condamné le 26 novembre 2009 à six mois d’emprisonnement, à l’issue d’un procès inique. Amnesty International le considère comme un prisonnier d’opinion. Taoufik Ben Brik souffre de diabète, de diarrhée chronique et du syndrome de Cushing, un trouble hormonal. Ces pathologies nécessitent un traitement régulier et une surveillance médicale adaptée. Il doit prendre des médicaments quotidiennement et suivre un régime alimentaire spécial. Selon sa femme, qui l’a vu dix minutes le 16 décembre, son corps était gonflé et sa peau bleuâtre, ces signes étant des conséquences probables du syndrome de Cushing. Il avait du mal à se lever et n’a pas beaucoup parlé. Elle l’a trouvé très faible, bien qu’il prenne ses médicaments et que sa famille puisse lui apporter trois fois par semaine la nourriture dont il a besoin. Cependant, il n’a pas pu consulter de médecin spécialisé dans sa pathologie. Le 9 décembre, sa femme n’a pas été autorisée à lui rendre visite, mais sa sœur et son frère ont pu le voir. Ils ont déclaré qu’il présentait les symptômes de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.