Écrire Ali Ahmed Kurd (h) ; Tariq Mahmood (h) ; Atizaz Ahsan (h) ; Munir A. Malik (h) ...

... ainsi que tous les autres avocats arrêtés dans le cadre de l’état d’urgence . Personnes libérées : Abrar Hassan (h) , Ahsan Bhoon (h) ASA 33/045/2007 - Action complémentaire sur l’AU 291/07 (ASA 33/026/2007 du 5 novembre 2007) et sa mise à jour (ASA 33/034/2007, 12 novembre 2007) Le gouvernement pakistanais a libéré, dès le 20 novembre, un grand nombre d’avocats qui étaient détenus depuis l’imposition de l’état d’urgence, le 3 novembre dernier. Ahsan Bhoon et Abrar Hassan ont respectivement été relâchés les 18 et 19 novembre. Pas moins de 200 avocats restent cependant privés de liberté, les dernières arrestations ayant eu lieu au cours des trois derniers jours. Au nombre des personnes encore détenues figurent plusieurs avocats chevronnés qui ont joué un rôle de premier plan dans le mouvement en faveur de l’indépendance du pouvoir judiciaire, notamment le président de l’Association du barreau de la cour suprême, Atizaz Ahsan, ainsi que les anciens présidents de cette organisation, Traiq Mahmood et Munir A Malik. Atizaz Ahsan est toujours détenu à la prison d’Adiala, à Rawalpindi. Son avocat n’a été autorisé à lui rendre visite pour la première fois que le 21 novembre, bien qu’il soit détenu depuis le 3 novembre. Amnesty International est gravement inquiète pour la sécurité d’Ali Ahmed Kurd, lui aussi arrêté le 3 novembre. Des sources proches de l’organisation ont fait part de leur préoccupation à l’idée que cet homme ne soit entre les mains des services de renseignement pakistanais, une situation qui l’expose (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir