Écrire Le Cong Dinh et 3 autres personnes risquent d’être condamnés à mort

Informations complémentaires sur l’AU 155/09, ASA 41/012/2009, 22 décembre 2009 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 8 FÉVRIER 2010. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. L’avocat défenseur des droits humains Le Cong Dinh a été inculpé de tentative de renversement de l’État vietnamien. Il encourt la peine de mort. Deux autres personnes ont été inculpées de ce chef. Le Cong Dinh est en détention provisoire depuis le 13 juin, date à laquelle il a été arrêté à son cabinet, à Ho Chi Minh-Ville. Il a dans un premier temps été inculpé de propagande contre l’État. Mais les charges retenues contre lui ont été requalifiées, et il est désormais accusé de « tentative de renversement du régime du peuple » en vertu de l’article 79 du Code pénal. Son procès devrait se tenir au cours des prochaines semaines. Quatre autres personnes ont été arrêtées autour de cette date. Deux d’entre elles au moins – Nguyen Tien Trung, ingénieur en informatique, et Tran Anh Kim, ancien officier de l’armée – ont également été inculpées en vertu de l’article 79 du Code pénal. Amnesty International considère ces trois hommes comme des prisonniers d’opinion. Le ministère des Affaires étrangères a indiqué dans un communiqué de presse en date du 26 juin que Le Cong Dinh était accusé d’être entré en contact et de s’être associé « avec des organisations et groupes vietnamiens exilés à l’étranger, dont ceux figurant sur la liste des groupes terroristes établie par le gouvernement vietnamien, dans le but de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Nicaragua : signez pour libérer une jeune étudiante belge

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !