Écrire Bahman Ahmadi Amoui , Saeed Laylaz et Keyvan Samimi Behbehani condamnés

Action complémentaire sur l’AU 171/09, MDE 13/002/2009, 8 janvier 2010 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 19 FEVRIER 2010 : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Bahman Ahmadi Amoui et Saeed Laylaz ont été condamnés à une peine d’emprisonnement, assortie d’une peine de flagellation pour le premier. Keyvan Samimi Behbehani demeure détenu à l’isolement. Ces trois hommes sont des prisonniers d’opinion. Bahman Ahmadi Amoui, rédacteur pour le quotidien économique Sarmayeh (qui a été fermé par les autorités le 2 novembre 2009), a été condamné à sept ans et quatre mois d’emprisonnement, ainsi que 32 coups de fouets, le 4 janvier 2010 par un tribunal révolutionnaire de Téhéran. Cette peine comprend cinq ans pour « association dans l’intention de porter atteinte à la sécurité nationale », un an pour « propagande contre le régime », un an et 32 coups de fouet pour « trouble à l’ordre public », et quatre mois pour « outrage au président ». Son avocat est en train de former un recours qu’il déposera dans les vingt jours qui lui sont impartis et va demander sa libération sous caution jusqu’à son jugement en appel. Bahman Ahmadi Amoui est détenu dans la section 350 de la prison d’Evin. Saeed Laylaz, également rédacteur pour Sarmayeh, a été condamné à neuf ans d’emprisonnement par un tribunal révolutionnaire de Téhéran le 2 décembre 2009, après avoir été reconnu coupable d’avoir « participé à des rassemblements illégaux » et « été en possession de documents classés (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.