Écrire Emadeddin Baghi défenseur des droits humains iranien, à nouveau arrêté

AU 05/10 Index MDE 13/003/2010 7 Janvier 2010 Veuillez envoyer vos appels avant le 19 février 2010. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Emadeddin Baghi, défenseur des droits humains et lauréat 2009 du prix Martin Ennals, a été arrêté le 28 décembre 2009, à la suite de manifestations organisées la veille à l’occasion de la fête religieuse de l’Achoura. Amnesty International le considère comme un prisonnier d’opinion. Dans la matinée du 28 décembre 2009, à 6h45, quatre agents armés en tenue civile se sont introduits par la force chez Emadeddin Baghi et l’ont appréhendé. Ils ont refusé de présenter des pièces d’identité et ont sauvagement battu son beau-frère. Lorsqu’Emadeddin Baghi a assuré à sa femme et à sa fille qu’il serait courageux en prison, ils lui ont dit qu’il ne vivrait pas assez longtemps pour avoir à faire preuve de courage. Depuis lors, les autorités n’ont donné aucune information à sa famille et n’ont pas autorisé ses avocats à le contacter. Le 6 janvier, un de ses proches a rapporté qu’un détenu tout juste libéré de la prison d’Evin, à Téhéran, avait déclaré à la famille qu’il avait entendu sa voix dans cet établissement. Emadeddin Baghi souffre de graves problèmes de santé, résultant pour la plupart de ses précédents séjours en prison. Il semble qu’Emadeddin Baghi soit détenu à l’isolement dans la prison d’Evin. Son médecin a demandé aux autorités de ne pas le soumettre à des pressions, afin d’éviter une dégradation de son état de santé. DANS (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse