Écrire Hisham Bashraheel et son fils Hani Bashraheel ont été arrêtés et risquent la torture

AU 03/10, MDE 31/001/2010, 7 janvier 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 18 FÉVRIER 2010 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Un rédacteur en chef et son fils ont été arrêtés après une manifestation contre l’interdiction de publication prononcée contre son journal. Ils sont détenus au secret et risquent d’être torturés ou maltraités. Hisham Bashraheel, rédacteur en chef du quotidien Al Ayyam âgé de soixante-six ans, et son fils Hani Bashraheel ont été arrêtés le 6 janvier après avoir participé à un sit-in devant les locaux du quotidien à Aden, dans le sud du pays. Cette manifestation a commencé le 4 janvier pour marquer le huitième mois de l’interdiction de publication dont sont frappés Al Ayyam et plusieurs autres journaux. Une dizaine de personnes, qui avaient été arrêtées le 5 janvier, ont été remises pour la plupart en liberté, mais on reste sans nouvelles d’Hisham Bashraheel, d’Hani Bashraheel et de plusieurs autres manifestants. Ils sont détenus au secret et risquent d’être torturés ou soumis à d’autres formes de mauvais traitements. Amnesty International craint que ces hommes ne soient incarcérés uniquement pour avoir exercé de manière pacifique leur droit à la liberté d’expression et de réunion. Si tel était le cas, il s’agirait de prisonniers d’opinion. Le 4 janvier, les forces de l’ordre ont ouvert le feu sur les manifestants, et les agents de sécurité du journal ont riposté. L’échange de tirs a fait un mort et trois blessés chez les forces de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.