Écrire Le Tchétchène Ahmed Tchataïev risque la torture s’il est renvoyé en Russie

AU 07/10, EUR 50/001/2010, 11 janvier 2010 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 22 FÉVRIER 2010 : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le Tchétchène Ahmed Tchataïev, qui se trouve actuellement en Ukraine, risque d’être renvoyé de force en Russie d’un moment à l’autre. Une fois en Russie, cet homme risque de faire l’objet d’un procès inéquitable, et ceux qui l’interrogeront pourraient le torturer ou le soumettre à d’autres formes de mauvais traitements pour le faire « avouer ». Ahmed Tchataïev bénéficie du statut de réfugié en Autriche ; il s’est rendu en visite en Ukraine avec un visa en cours de validité. L’Ukraine est un État partie à la Convention relative au statut des réfugiés et à la Convention des Nations unies contre la torture, qui interdisent de renvoyer toute personne dans un endroit où elle risquerait d’être torturée. Ahmed Tchataïev, qui a un handicap physique, a été arrêté le 3 janvier dans la ville d’Uzhhorod, près de la frontière entre l’Ukraine et la Slovaquie. Arrêté par la police sur la base d’un mandat international émis par la Russie, il est actuellement incarcéré dans un centre de détention à Uzhhorod. Les autorités russes ont demandé son extradition en invoquant le fait que cet homme était soupçonné d’infractions liées au terrorisme. En 2000, Ahmed Tchataïev avait été blessé au bras et au ventre lors d’affrontements entre les forces russes et des séparatistes tchétchènes dans la ville d’Urus Martan en République tchétchène de Russie. (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir