Écrire José Angél Alvarado Herrera, Nitza Paola Alvarado Espinoza et Rocío Irene Alvarado Reyes arrêtés illégalement

AU 09/10, AMR 41/006/2010, 12 janvier 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 23 FÉVRIER 2009 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 29 décembre 2009, pour des raisons indéterminées, trois personnes ont été appréhendées par l’armée dans le nord du Mexique. On ignore le lieu où elles se trouvent ainsi que le sort qui leur a été réservé, et il est à craindre qu’elles n’aient été victimes de disparition forcée. Les défenseurs des droits humains qui agissent en leur faveur pourraient également être en danger, une militante travaillant sur des violations des droits fondamentaux commises par l’armée ayant été tuée le 3 janvier 2010. Le 29 décembre, 10 soldats ont été vus alors qu’ils arrêtaient José Angél Alvarado Herrera, qui était en visite chez des proches dans la ville de Buenaventura (État de Chihuahua), et sa cousine Nitza Paola Alvarado Espinoza. Le même jour, des soldats ont également appréhendé Rocío Irene Alvarado Reyes, une adolescente de dix-huit ans, alors qu’elle se trouvait à son domicile, à Buenaventura. Nitza Paola Alvarado souffre d’une paralysie partielle et doit prendre des médicaments régulièrement. Les soldats n’ont pas présenté de mandat d’arrêt et on est sans nouvelles de ces trois personnes depuis lors. Lorsque les familles ont porté plainte auprès du bureau du procureur général de l’État de Chihuahua, un responsable leur a déclaré que l’armée avait effectué un raid dans la région pour arrêter des suspects et qu’elle détenait leurs proches. (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse