Écrire Gan Jinhua risque la peine de mort

AU 12/10, ASA 17/004/2010, 15 janvier 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 26 FÉVRIER 2010 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Un Chinois, Gan Jinhua, a été débouté de son appel d’une condamnation à mort qui a été prononcée, selon lui, sur la base d’« aveux » arrachés sous la torture. La Cour populaire suprême, siégeant à Pékin, réexamine actuellement la peine prononcée à son encontre. Si cette instance approuve sa condamnation à mort, il pourrait être exécuté dans la semaine qui suit. Gan Jinhua a été condamné à mort en 2005 pour un vol au cours duquel deux religieuses ont été tuées. Sa condamnation a été confirmée le 28 décembre 2005 par le tribunal populaire supérieur de la province du Guangdong (sud-est de la Chine). Gan Jinhua a soutenu à plusieurs reprises qu’il avait été torturé par des policiers et forcé à « avouer ». En novembre 2007, le tribunal populaire supérieur du Guangdong a renvoyé l’affaire en jugement après que des éléments ADN eurent été découverts. Cependant, une nouvelle condamnation à mort a été prononcée à l’issue du second procès et confirmée par la suite. L’avocat de Gan Jinhua estime que ses deux procès étaient inéquitables et entachés de nombreuses irrégularités de procédure. Selon lui, la police a forcé Gan Jinhua à « avouer », d’où certaines incohérences entre son témoignage et les éléments de preuve retenus. D’importantes pièces à conviction, notamment l’arme présumée du crime, n’ont pas été présentées au cours des procès. Des experts (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.