Écrire L’Ukraine tenue de ne pas procéder à une extradition d’ Ahmed Chataev

Informations complémentaires sur l’AU 07/10, EUR 50/002/2010, 22 janvier 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 05 MARS 2010 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 14 janvier, la Cour européenne des droits de l’homme a appelé les autorités ukrainiennes à ne pas extrader un Tchétchène, Ahmed Tchataïev, vers la Russie jusqu’à plus ample informé. En tant qu’État partie à la Convention européenne des droits de l’homme l’Ukraine est tenue de respecter les décisions de la Cour. Ahmed Tchataïev, qui a un handicap physique, a été arrêté par la police le 3 janvier dans la ville d’Uzhhorod, près de la frontière entre l’Ukraine et la Slovaquie, sur la base d’un mandat d’arrêt international émis par la Russie en raison, semble-t-il, d’accusations liées au terrorisme. Il est depuis incarcéré dans un centre de détention provisoire à Uzhhorod. Ahmed Tchataïev bénéficie du statut de réfugié en Autriche ; il s’est rendu en visite en Ukraine avec un visa en cours de validité. Après l’arrestation d’Ahmed Tchataïev, l’avocat de ce dernier a porté plainte auprès de la Cour européenne des droits de l’homme et il lui a demandé de prendre des mesures dites provisoires afin de protéger cet homme contre toute mesure irrévocable, en attendant qu’elle examine son cas. Amnesty International pense qu’Ahmed Tchataïev risque, s’il est renvoyé en Russie, de faire l’objet d’un procès inéquitable, et d’être torturé ou soumis à d’autres formes de mauvais traitements afin qu’il fasse des « aveux ». (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse