Écrire La Turquie doit libérer l’objecteur de conscience Enver Aydemir

Action complémentaire sur l’AU 04/10, EUR 44/001/2010 Suite à son audience devant un tribunal militaire le 21 janvier, l’objecteur de conscience turc Enver Aydemir va devoir comparaître devant une juridiction supérieure. Il est toujours détenu illégalement dans une prison militaire. L’avocat d’Enver Aydemir a déclaré à Amnesty International que le procès de ce dernier pour « insubordination persistante », qui s’est déroulé le 21 janvier, s’était conclu par le renvoi de l’affaire devant une juridiction militaire supérieure, le juge chargé du dossier ayant estimé que la gravité de l’infraction commise dépassait la compétence de ce tribunal. Enver Aydemir comparaîtra donc devant une formation collégiale et non devant un juge unique. La date de cette audience n’a pas encore été révélée. En raison de son refus de porter une tenue militaire, Enver Aydemir n’a pas été présenté à l’audience. Il a déclaré à son avocat qu’il continuerait à désobéir au règlement de l’armée durant sa détention. Le 6 janvier, un groupe de 23 personnes a été arrêté à Ankara, la capitale du pays, au cours d’une manifestation de soutien à Enver Aydemir. Selon leur avocat, en raison de l’expression pacifique de leur soutien envers cet homme, 19 de ces personnes sont désormais poursuivies pour avoir « provoqué l’hostilité publique envers le service militaire » et « fait l’éloge d’un crime ou d’un criminel », des actes passibles de sanctions pénales aux termes des articles 318 et 215, respectivement, du Code pénal. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir