Écrire Shaikh Khalid Nahshal, Mabkhout Ali Nahshal et Abduh Muhammad Nahshal risquent l’exécution au Yémen

AU 28/10, MDE 31/007/2010 Au cours des derniers jours, trois hommes ont vu leur condamnation à mort confirmée par la Cour suprême du Yémen. Si ce jugement est ratifié par le président, ils risqueront d’être exécutés très prochainement. Ces trois prisonniers, Shaikh Khalid Nahshal, Mabkhout Ali Nahshal et Abduh Muhammad Nahshal, figuraient parmi 32 personnes inculpées dans l’affaire de l’homicide d’au moins un représentant de l’État, dans le district de Khayran (nord du pays), en septembre 2006. À la suite d’un litige concernant les élections locales et présidentielles, un échange de tirs avait eu lieu entre un groupe d’hommes armés et le représentant de l’État gouvernant Khayran, et ce dernier avait été tué. En 2007, six des accusés ont été condamnés à mort, mais trois ont bénéficié d’une commutation en peine d’emprisonnement en juin 2009, après avoir fait appel. Les 26 autres ont été condamnés à des peines de prison. Selon certaines sources, les trois hommes qui risquent l’exécution seraient des chefs de file d’Al Islah, un parti d’opposition. Leurs avocats se sont plaints que leurs procès n’avaient pas été conformes aux normes internationales d’équité. Ils ont notamment indiqué qu’on ne leur avait pas fourni de moyens complets et efficaces de contester les éléments retenus contre leurs clients et que des juges du tribunal avaient été menacés par des proches du fonctionnaire tué. En outre, ils estiment que leurs clients pourraient avoir été pris pour cible parce qu’ils ont soutenu un candidat ayant défié – bien que sans (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.