Écrire L’objecteur de conscience Ivan Mikhailau condamné

Action complémentaire sur l’AU 23/10, EUR 49/002/2010 Ivan Mikhailau, un objecteur de conscience bélarussien, a été condamné le 1er février 2010 à trois mois d’emprisonnement. Amnesty International le considère comme un prisonnier d’opinion et demande sa libération immédiate et sans condition. Le 1er février, le tribunal de première instance de Minsk a condamné Ivan Mikhailau, 21 ans, à une peine de trois mois d’emprisonnement pour avoir refusé d’effectuer son service militaire. Le jeune homme avait été arrêté le 15 décembre 2009 à Salihorsk, une ville située au sud de Minsk, la capitale du pays. Il avait été placé en détention à Zhodzina, au nord-est de Minsk, peu après. La période qu’il a passée en détention depuis le 15 décembre est prise en compte dans les trois mois de sa condamnation. Il reste dans le même centre de détention provisoire. L’avocat d’Ivan Mikhailau a informé Amnesty International que sa famille entend faire appel de sa condamnation. Ivan Mikhailau avait été appelé pour effectuer son service militaire en décembre 2008. Il avait refusé d’obéir au motif qu’il est un membre actif de la communauté juive messianique et que le fait de porter les armes va à l’encontre de ses croyances religieuses. Ses demandes pour effectuer un service civil de remplacement ou servir avec les réservistes à la place ont été rejetées. La Constitution du Bélarus reconnaît à chaque citoyen le droit d’effectuer un service de remplacement ; en pratique, cependant, il n’existe pas d’alternative au service militaire. DANS LES (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.