Écrire Wang Yang, un chinois, risque d’être exécuté

AU 34/10, ASA 17/009/2010, 12 février 2010 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 26 MARS 2010. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Un Chinois du nom de Wang Yang pourrait être exécuté dans moins d’une semaine si la Cour populaire suprême approuve sa condamnation à mort. Depuis sa première condamnation en 2003, son affaire a été examinée neuf fois au total, par différents tribunaux. La législation chinoise ne prévoit aucune procédure de recours en grâce pour les condamnés ayant épuisé toutes les autres voies de recours judiciaires. Wang Yang a été condamné à mort en 2003 par le tribunal populaire intermédiaire de Xinxiang – une ville de l’est de la Chine – pour « collecte frauduleuse de fonds », « fraude hypothécaire » et « évasion ». Ses avocats ont qualifié son procès d’inique. Le jugement indique qu’il aurait réuni quelque 253 millions de yuans (environ 27 millions d’euros) en promettant des taux d’intérêt élevés sur les fonds investis dans les « coopératives » appartenant à ses propres entreprises et à une succursale bancaire détenue par l’État. Il aurait ensuite détourné cette somme, qu’il aurait déposée sur les comptes de ses sociétés, afin de couvrir ses dépenses personnelles. La cour d’appel a renvoyé l’affaire devant le tribunal de première instance car elle a estimé que de trop nombreuses questions demeuraient en suspens. Ce tribunal a prononcé une nouvelle condamnation à mort, que la cour d’appel a confirmée. Cependant, la peine a été reconsidérée par la (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.